Ne visez pas le succès...

Ne visez pas le succès...

Posté le 12/01/2018

Je sais, ce titre a de quoi surprendre à première vue. En fait, il provient d'une réflexion que je me suis fait face à ma propre vie, il y a moins d'un mois, suivant une méditation. Étant en plein état de lâcher-prise physique et mental, et, après avoir ouvert un de mes livres au hasard, mes yeux furent attirés par le nom d'un auteur qui m'était jusqu'alors inconnu: le Dr Viktor E. Frankl.

Le Dr Frankl est psychiatre. Il est le créateur de la logothérapie, une science que je ne connaissais pas. Son livre: Découvrir un sens à sa vie - que j'ai voulu m'acheter le jour même de ma méditation car je pressentais que j'y découvrais des réponses à mon questionnement en faisant mon bilan de fin d'année - relate son expérience vécue dans un camp de concentration. On y apprend comment cet être remarquable a su réagir quand il a réalisé qu'il n'avait plus rien à perdre, que sa dernière liberté était de choisir son attitude à adopter lors de situations qu'il était obligé de vivre, telles la souffrance. Ce livre traite de sa capacité à s'élever au-dessus de son sort de prisonnier, de le transcender en devenant responsable de sa vie, aussi désespérée que soit sa situation et en dépit de toutes les injustices qui lui ont été faites durant des années.

Frankl, en toute humilité, nous raconte sobrement sa descente aux enfers. Malgré les atrocités et l'horreur qui touchent son psychisme au quotidien, on perçoit nettement sa lumière intérieure, sa dignité, son absence de jugement envers ses compagnons de camp et sa très grande humilité. Personnellement, j'ai reçu son témoignage comme un murmure à mon oreille, comme si Frankl pouvait s'immiscer à l'intérieur de ma conscience pour ensuite me guider, au plus profond de moi-même, sur une voie de reconnaissance de la vérité - de ma vérité mêlée à la sienne, en ne faisant désormais qu'une seule vérité - afin que je puisse accueillir chaque moment de bien-être offert par la vie avec plus de reconnaissance mais aussi..., d'acuité sensorielle, voire, d'acuité spirituelle...

Pour la sophrologue que je suis, qui s'intéressent depuis des années aux parcours de vie dont la souffrance est devenue un vecteur menant à la transcendance et au dépassement de soi; qui aime analyser la portée symbolique des épreuves vécues chez l'humain, disons que les nombreuses descriptions de Frankl, comme par exemple, lorsqu'il se sent complètement transfiguré en devenant pleinement conscient de la beauté de la nature, en tant que prisonnier, sont un baume pour mon âme qui elle, vit prisonnière d'un corps partiellement défectueux depuis ma naissance. Je me sens d'autant remplie de gratitude pour cette réponse obtenue par la voie de ma conscience... le 29 décembre dernier, après ma méditation, alors qu'un dialogue a pu se vivre à travers ma conscience, par vécu interposé et décalé de plus de 70 ans...

Pour ceux et celles qui auraient envie de prendre connaissance de cette autobiographie, sachez que son ouvrage révèle les trois voies permettant de donner un sens à notre existence. Tout d'abord, la voie de l'accomplissement, qui consiste à réaliser sa mission ou à créer une œuvre. Puis, la voie de l'amour, qui nous entraîne à établir des liens significatifs mais aussi, à favoriser des contacts avec la nature et avec l'art. Et finalement, la voie de la transcendance, qui nous incite à adopter une attitude positive face à la mort et aux souffrances.

J'aimerais vous laisser sur un des passages marquants du livre que j'ai amplement surligné - et qui explique mon titre de blogue. Ce passage contient des propos que Frankl a tenu à ses étudiants, tant en Europe qu'en Amérique:  Ne visez pas le succès. Car on ne peut pas poursuivre le succès, pas plus qu'on ne peut poursuivre le bonheur. Ils ne sont que des effets secondaires du dévouement que l'on manifeste pour une cause plus grande que soi-même ou qu'une autre personne. Le bonheur, comme le succès, arrive quand on ne s'y attend pas. Écoutez ce que votre conscience vous dicte et agissez au meilleur de votre connaissance. Alors vous verrez qu'à la longue le succès vous viendra précisément parce que vous n'y pensiez pas.